ACTUALITÉS EN SANTÉ

Forum Santé Vitalité : de nouveaux financements annoncés
Bertrand Simb Simb – IJL-Réseau.Presse
/ Catégories: Santé

Forum Santé Vitalité : de nouveaux financements annoncés

Le Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS) et Vitalité 55+ se sont réunis pour la tenue du Forum Santé Vitalité 2024, les 31 mai et 1er juin, à Saskatoon. En plus de l’assemblée générale, l’événement a donné lieu à plusieurs annonces majeures visant à favoriser la santé des Fransaskois.

Plusieurs points importants ont marqué le Forum Santé Vitalité cette année, notamment le lancement du site web Service 55+.

Service 55+, une initiatie de Vitalité 55+, se présente comme une plateforme de services pour les aînés.

Ce nouvel outil aide ainsi les personnes âgées de langue française à conserver leur indépendance afin qu’ils puissent vieillir dans la dignité, et ce, depuis leur propre foyer.

De nouveaux financements

L’annonce de nouveaux financements a été un autre point majeur de la rencontre. Anne Leis, présidente de la Société Santé en français (SSF), a voulu d’entrée de jeu rappeler le contexte.

Dans un premier temps, le Réseau Santé peut compter sur un financement de la part de Santé Canada, lequel passe par des plans d’accords quinquennaux. « Il y a de nouveaux accords qui ont été passés pour la période 2023-2028 », a précisé la docteure.

En outre, des projets sont aussi financés par le gouvernement provincial. « Il y a des projets qui sont bien placés en ce moment et qui peuvent porter leurs fruits bientôt », a-t-elle promis au public en attendant l’annonce officielle par Charles-Henri Warren, directeur général des Affaires francophones, également présent.

« Les financements en question s’obtiennent dans le cadre de l’entente Canada-Saskatchewan pour des services en français, a rappelé ce dernier. Cette entente fait partie du Plan d’action du gouvernement fédéral sur les langues officielles. »

Deux projets financés

Le premier financement sera alloué à la ligne d’écoute TAO Tel-Aide, un service en français gratuit, anonyme et empathique qui vient en aide aux personnes vivant un moment de solitude, d’angoisse, d’épuisement, ou de difficulté de la vie.

La ligne TAO Tel-Aide est accessible aux résidents de la Saskatchewan depuis quelques années. De 2020 à 2023, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan, en partenariat avec le RSFS et le ministère de la Santé, a financé cette ligne grâce à une entente fédérale.

« Le précédent financement étant arrivé à échéance, la ligne d’écoute bénéficiera d’un refinancement au profit des résidents de la Saskatchewan », a confirmé le représentant du gouvernement provincial.

Charles-Henri Warren, directeur général des Affaires francophones

Charles-Henri Warren, directeur général des Affaires francophones

Monsieur Warren a annoncé un appui du gouvernement de la Saskatchewan au programme d'Accompagnement Santé qui aide les francophones ayant besoin d’interprétation en français et d’accompagnement dans leur parcours de santé. ­
Le deuxième financement, lui, sera orienté vers le Service d’accompagnement santé en français, un service offert depuis plusieurs années, mais financé par le RSFS lui-même de façon précaire.

Selon Charles-Henri Warren, « le financement permettra d’offrir ce service en le rendant plus disponible, à travers la coordination, la promotion, la livraison du service et la formation des accompagnateurs ».

Ce service, a rappelé le fonctionnaire, aide les francophones ayant besoin d’interprétation et d’accompagnement dans leur parcours de santé. Les accompagnateurs, bénévoles, jouant le rôle de guides dans le système de santé provincial.

À cet effet, Roger Gauthier, ancien directeur du RSFS, a souligné lors d’une présentation que ce service constituait une solution pour pallier l’absence de disponibilité de professionnels de la santé bilingues dans la province.

Un défi particulièrement prégnant pour les bénéficiaires du service qui sont principalement des nouveaux arrivants.

« Sept nouveaux arrivants sur dix ne sont pas capables de communiquer en anglais et de participer de manière effective au processus de décision sur leur santé », a démontré Roger Gauthier.

Roger Gauthier

Roger Gauthier

Roger Gauthier, ancien directeur général du RSFS, a donné une présentation sur le Service d’accompagnement santé. 

Crédits : Bertrand Simb Simb

Aussi, « un nouvel arrivant sur quatre admet ne va pas voir de médecin à cause de la barrière de la langue et a recours à l’automédication », a ajouté l’ancien directeur.

Les aînés font aussi partie des bénéficiaires de ce service. À cause de la diminution des facultés avec l’âge, l’augmentation des consultations médicales, le suivi accru des rendez-vous médicaux et la multimédication, les personnes âgées peuvent faire appel à du soutien.

« Le RSFS planifie d'offrir de nouvelles formations pour l'accompagnement santé à la fin juin et plus tard vers la fin de l'année, a indiqué Roger Gauthier. Le Réseau est donc à la recherche de personnes bilingues qui sont prêtes à se dévouer pour aider les gens vulnérables. »

 

Article précédent Un atelier pour normaliser les menstruations chez les jeunes
Prochain article Initiation au massage des bébés : un atelier qui fait du bien
Imprimer
1720