TABOU NO MORE

Réflexions sur la santé mentale

 

Tabou no more - Réflexions sur la santé mentale

Cible presque atteinte en immigration francophone
Cible presque atteinte en immigration francophone

Cible presque atteinte en immigration francophone

FRANCOPRESSE — Le Canada aurait presque atteint sa cible de 4,4 % en immigration francophone à l’extérieur du Québec, selon le ministre de l’Immigration. Invité à comparaitre devant le Comité permanent des langues officielles mardi, il a saisi l’occasion pour annoncer que son ministère établira de nouvelles cibles pour les francophones sous peu.

Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe
Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe

Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe

Combien y a-t-il de sans-abri au Canada ? Difficile à dire puisqu’il n’y a aucun chiffre précis et récent. Mais selon des experts, la pandémie de COVID-19, couplée à une inflation galopante et à une crise du logement sans précédent, a fait basculer de nombreuses personnes dans la rue. Venir à bout de l’itinérance reste possible, à condition d’investir massivement dans le logement social. Des spécialistes en discutent.

Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!
Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!

Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!

Le Manifeste pour des collectivités équitables, sécuritaires et solidaires en francophonie canadienne est issu du forum L’équité à l’horizon : Genres et francophonie, parlons des défis, tenu à Ottawa les 16 et 17 septembre 2022.

Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg
Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg

Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg

FRANCOPRESSE – Selon un rapport préliminaire d’enquête du Commissariat aux langues officielles dont Francopresse a obtenu copie, l’Administration aéroportuaire de Winnipeg ne respecte pas toutes ses obligations en matière de bilinguisme qui sont prévues dans la Loi sur les langues officielles. Sur les 26 plaintes déposées, le commissaire a jugé que 25 étaient fondées.

La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité
La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité

La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité

FRANCOPRESSE (Entretien) – Lors de la Première Guerre mondiale, des milliers d’Autochtones ont servi dans les Forces armées canadiennes. John Moses, membre des bandes Delaware et Upper Mohawk des Six Nations du territoire de la rivière Grand en Ontario, revient sur ce pan de l’Histoire toujours vivant dans la mémoire collective et intrinsèquement lié au respect des droits autochtones.

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude
Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

Un atelier participatif sur l’impact de la pandémie sur les familles francophones en Saskatchewan a été présenté dans le cadre du Rendez-vous fransaskois le 5 novembre. La rencontre était animée par la docteure Anne Leis, accompagnée de la gestionnaire du projet Elyse Proulx-Cullen, étudiante au doctorat.

Prévenir l’épuisement professionnel
Prévenir l’épuisement professionnel

Prévenir l’épuisement professionnel

Francine Proulx-Kenzle, bien connue dans la communauté fransaskoise en tant que formatrice de premiers soins en santé mentale, a remplacé Roger Gauthier pour un atelier sur le burn-out, ou épuisement professionnel, auquel une trentaine de participants ont assisté. Un thème qui a visiblement touché les membres de la fransaskoisie.

L’art au secours de la santé mentale
L’art au secours de la santé mentale

L’art au secours de la santé mentale

Dans le cadre du Rendez-vous fransaskois, l’après-midi du samedi 5 novembre a été l’occasion de participer à plusieurs ateliers sur le thème de la santé mentale. Deux d’entre eux mettaient en lumière la relation bénéfique entre la santé mentale et l’art.

Le mauvais genre de l’histoire
Le mauvais genre de l’histoire

Le mauvais genre de l’histoire

Julie Gillet est directrice du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick.

Octobre est le Mois de l’histoire des femmes au Canada. L’occasion de faire le point sur la place des femmes dans les manuels scolaires et les imaginaires collectifs. Et de constater les progrès qu’il reste à faire.

Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »
Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »

Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »

La ministre des Langues officielles Ginette Petitpas Taylor souhaite voir le projet de loi C-13 adopté avant Noël. Inquiète du silence et des « petits jeux » des conservateurs, elle trouve que le temps presse. Malgré tout, la femme politique confirme qu’elle ira de l’avant avec le Plan d’action pour les langues officielles, même si le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles est adopté en retard.

RSS
1345678910Dernière