TABOU NO MORE

Réflexions sur la santé mentale

 

Tabou no more - Réflexions sur la santé mentale

Les enfants d’Abraham
Les enfants d’Abraham

Les enfants d’Abraham

De nombreux jeunes Palestiniens d’aujourd’hui qui voient les leurs tomber sous les bombes et de nombreux jeunes Israéliens témoins des actions inhumaines du Hamas risquent de devenir les extrémistes de demain. Pour reprendre cette phrase de Gandhi, « œil pour œil, tout le monde finira aveugle ».

Cuisiner son quartier, et découvrir ses voisins
Cuisiner son quartier, et découvrir ses voisins

Cuisiner son quartier, et découvrir ses voisins

Depuis le 6 novembre, le balado Cuisine ton quartier compte de nouveaux épisodes. Se concentrant à l’origine sur les parcours d’immigrants de Montréal, le balado comprend désormais le témoignage d’immigrants et d’artistes francophones de l’Ouest canadien.  

Comment éviter l’éco-embourgeoisement en ville ?
Comment éviter l’éco-embourgeoisement en ville ?

Comment éviter l’éco-embourgeoisement en ville ?

Le verdissement de zones urbaines entraîne parfois une hausse des prix et le départ des populations les plus vulnérables. Rendre les villes durables sans aggraver les inégalités sociales, tel est l’enjeu des municipalités à l’heure des changements climatiques.

Les cerceaux de la compréhension
Les cerceaux de la compréhension

Les cerceaux de la compréhension

Le projet artistique Queer ambulante, composé de six cerceaux aux couleurs des communautés LGBTQ+, a égayé le Rendez-vous fransaskois qui se déroulait du 2 au 5 novembre à Regina.

La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan
La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan

La Belgique tisse des liens avec la Saskatchewan

L'ambassadeur de Belgique au Canada, Patrick Van Gheel, a effectué une visite officielle en Saskatchewan du 24 au 27 octobre afin de « renforcer les liens croissants entre la Belgique et la province ». Des liens qui se veulent surtout économiques.

La Saskatchewan a tous les ingrédients pour développer des services de santé bilingues
La Saskatchewan a tous les ingrédients pour développer des services de santé bilingues

La Saskatchewan a tous les ingrédients pour développer des services de santé bilingues

Accéder à des services de santé en français en Saskatchewan demeure un besoin non comblé pour une grande majorité des Fransaskois. Pourtant, cette ambition pourrait devenir réalité selon la Direction des affaires francophones (DAF) du gouvernement provincial.

Une Fransaskoise se souvient
Une Fransaskoise se souvient

Une Fransaskoise se souvient

La Fransaskoise Alice Brown, née Hébert, garde dans sa cuisine une veille photo en noir et blanc : le portrait de son père en uniforme militaire. Chaque année, au jour du Souvenir, son journal local à Maple Creek publie la photo, ainsi que celle de son frère Maurice Hébert, pour rendre hommage aux anciens combattants fransaskois. Voici leur histoire.

Zénon Park trace sa route historique
Zénon Park trace sa route historique

Zénon Park trace sa route historique

Le village de Zénon Park, situé dans le nord-est de la Saskatchewan, a mis sur pied cet été une visite autoguidée gratuite et bilingue qui permet aux visiteurs de découvrir 29 lieux historiques dans le village et ses environs, le premier d’une série de projets visant à dynamiser le village.

Une Retraite qui prend sa place
Une Retraite qui prend sa place

Une Retraite qui prend sa place

Lovées au cœur d’un hameau de chalets en pleine forêt, une vingtaine de participantes se sont réunies du 13 au 15 octobre dans le centre de villégiature The Outerbanks, à Gronlid, au nord-est de la province, pour la Retraite de ressourcement d’Entr’Elles Regroupement Femmes Saskatchewan. Au programme : activités, apprentissage et amitiés.

Courir, de la haine à l’amour
Courir, de la haine à l’amour

Courir, de la haine à l’amour

Le 1er octobre, à Québec, j’ai couru mon premier marathon. Ma toute première course. Pour certains, courir 42,2 km paraît impossible. Pour d’autres, ce n’est qu’une simple formalité. De mon point de vue, plus je cours, plus je penche vers la deuxième option. Mais il y a encore trois ans, j’aurais plutôt été dans le camp des résignés.

RSS
1345678910Dernière