QUOI DE NEUF?

Rapport: Enquête sur la santé et le bien-être des intervenants en établissement-intégration francophone

Enquête sur la santé et le bien-être des intervenants en établissement-intégration francophone
JM Academic plus Inc. a assisté le Réseau Santé en français de la Saskatchewan et ses partenaires du 4 janvier au 15 mars 2021, dans l’évaluation des besoins en santé des intervenants en Établissement-Intégration francophone dans la province. 

Il était question d’évaluer leurs niveaux de satisfaction de compassion et des deux composantes de la fatigue de compassion (l’épuisement professionnel et le stress traumatique secondaire) à l’aide de l’échelle de qualité de vie professionnelle (ProQOL-V) et de mieux comprendre leur expérience de travail afin d’identifier les facteurs de protection et les facteurs de risque, puis de faire des recommandations pertinentes dont la mise en œuvre permettrait de renforcer leurs capacités et de préserver durablement leur santé et leur bien-être. 

Au total, 21 intervenants communautaires bénévoles et employés œuvrant en milieu urbain comme en milieu rural ont pris part à l’étude. La majorité des participants sont issus de l’immigration (71 %) et résident au Canada depuis au moins 5 ans. Les 2/3 sont d’origine africaine et 29 % sont d’origine canadienne-française. 

Les résultats montrent que 81 % des participants ont des niveaux de satisfaction de compassion moyens à élevés. Cependant, plus de la moitié seraient potentiellement à risque et 7 d’entre eux présentent des profils caractéristiques des personnes souffrant de fatigue de compassion (3), d’épuisement professionnel (1), de stress traumatique secondaire (2) et du stress des intervenants en situation de crise (1). Les hommes paraissent plus à risque que les femmes qui semblent avoir mieux intégré des pratiques de protection telles que la pratique spirituelle régulière.

La solitude et les antécédents traumatiques constituent des facteurs de risque majeurs. Certains intervenants cumulent les facteurs de risque, et la situation ne s’améliore pas avec les années d’expérience. La pandémie du coronavirus a accentué cette pression psychologique sur les intervenants, soulignant ainsi l’urgence d’intervenir. L’étude fait 7 recommandations pour améliorer durablement la situation actuelle.  

Consulter le rapport.

Article précédent Ressources pour les éducatrices en milieu de garde
Prochain article Cours de yoga en ligne
Imprimer
456

Documents à télécharger

Theme picker

À venir RSS - activitésExportation iCalendar