TABOU NO MORE

Réflexions sur la santé mentale

 

Tabou no more - Réflexions sur la santé mentale

Définir un lit francophone pour être mieux servi
Définir un lit francophone pour être mieux servi

Définir un lit francophone pour être mieux servi

LIBRE OPINION – Nous sommes nombreux à avoir connu une mère, un grand-père, un ami ou une tante, parlant français, qui a été placé dans un foyer de soins de longue durée sans services en français. Une situation très difficile pour tout le monde, y compris pour le personnel soignant. Les barrières linguistiques amènent des problèmes de toutes sortes, que ce soit dans les soins accordés ou pour exprimer son état de santé et se faire comprendre. Des études récentes démontrent que la langue est un élément essentiel pour une meilleure qualité de soins.

Pédaler pour la bonne cause
Pédaler pour la bonne cause

Pédaler pour la bonne cause

Le 29 août dernier, le Réginois Don Durrel Bizoza a terminé ce qu’il qualifie être « son plus gros défi de l’année » : 1 219,2 km à vélo. Au passage, il aura récolté 662 dollars pour aider les enfants atteints de cancer.

« Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes »
« Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes »

« Avec un peu de cœur, on peut déplacer des montagnes »

Hugo Lambert, 24 ans, a entrepris le 19 juillet une traversée du Canada à vélo de Vancouver à Montréal. Sur près de 5 000 km, il pédale pour la bonne cause : collecter des fonds pour soutenir la recherche et les personnes atteintes de sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie qui a emporté sa mère il y a deux ans. Rencontre avec un jeune homme plein de sagesse qui émeut les Canadiens.

Une créatrice au cœur sur la main, un chandail après l’autre
Une créatrice au cœur sur la main, un chandail après l’autre

Une créatrice au cœur sur la main, un chandail après l’autre

La Fransaskoise Rea Harbus, propriétaire de l’entreprise de vêtements pour femmes Amaranth Designs, basée à Regina, fait partie de ces entrepreneurs qui ne sont pas intéressés que par le profit. Depuis 2020, elle soutient Family Service Regina dans leur collecte de fonds pour les services en santé mentale des enfants, une initiative qui lui tient à cœur.

Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan
Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan

Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan

Alors que la cérémonie de remise des diplômes de la première cohorte du programme bilingue de sciences infirmières de La Cité universitaire francophone de Regina a eu lieu le 7 avril dernier, le nombre de praticiens capables de prodiguer des soins en français dans la province semble toujours insuffisant.

La francophonie entre privilèges et marginalisations
La francophonie entre privilèges et marginalisations

La francophonie entre privilèges et marginalisations

Les chercheurs et membres des communautés francophones de l’Ouest et du Canada se sont rassemblés de manière virtuelle dans le cadre du colloque du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, organisé par La Cité universitaire francophone de l’Université de Régina.

Entr’Elles à la rescousse des personnes aidantes
Entr’Elles à la rescousse des personnes aidantes

Entr’Elles à la rescousse des personnes aidantes

Parties intégrantes du système de santé canadien, les personnes aidantes offrent gratuitement plus de 66 milliards de dollars de services chaque année selon Statistique Canada. Bien qu’une personne sur quatre deviendra personne aidante au pays au cours de sa vie, le soutien manque pour les aider à remplir leur rôle adéquatement.

Un retour à la normale pas si évident
Un retour à la normale pas si évident

Un retour à la normale pas si évident

Avec la levée des restrictions sanitaires en Saskatchewan, les organismes francophones doivent s’adapter à une nouvelle donne pour organiser au mieux leurs événements.

La démence n'est pas une fatalité
La démence n'est pas une fatalité

La démence n'est pas une fatalité

De nombreuses stratégies de prévention permettent d'entretenir les capacités cognitives des gens à risque de souffrir de démence.

RSS
1345678910Dernière