Réseau santé en français de la Saskatchewan Facebook RSS
 

Le RSFS et ses partenaires lancent un service d'accompagnement des patients francophones

Affiche INTAC
Le Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS) et ses partenaires ont lancé aujourd'hui à Saskatoon, Regina et Prince Albert un projet d'accompagnement dénommé le service d'Accompagnateurs santé de la Saskatchewan.

Il s'agit d'un projet pilote couvrant la période d'avril à juin 2016, au terme de laquelle le RSFS et ses partenaires établiront les modalités pour le renforcement et la durabilité de ce service à vocation communautaire.

Le service d'Accompagnateurs est destiné à aider les patients francophones nécessitant un service d'interprétation dans leur parcours de santé. Il permettra à des bénévoles bilingues français-anglais, et engagés auprès des communautés francophones, d'offrir un service d'interprétation entre patients parlant uniquement ou préférant le français comme langue de communication et professionnels de santé anglophones.

Les Accompagnateurs santé ont été formés ou renforcés dans quatre domaines de compétences essentiels : les principes de base de l'interprétation, l'éthique et le professionnalisme, le rôle de l'accompagnateur/trice et la navigation dans le système de santé en Saskatchewan.

Ce nouveau service est le fruit d'une collaboration active entre plusieurs organismes partenaires du RSFS : les trois Régions de santé de Saskatoon, Regina-Qu'Appelle et Prince Albert-Parkland, le Collège des médecins et chirurgiens de la Saskatchewan et le Département de médecine communautaire et d'épidémiologie du Collège de médecine de l'Université de la Saskatchewan. Les organismes communautaires tels que l'Association des parents fransaskois (APF), la Fédération des ainés fransaskois (FAF), la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS) et l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) y ont également pris part.

Comme le souligne Roger Gauthier, directeur général du RSFS, « le rôle de l'Accompagnateur santé est d'agir auprès du patient comme navigateur dans le système de santé et d'interprète dans les rencontres avec divers prestataires de soins de santé ».

Justifiant pour sa part l'importance de ce nouveau service, la présidente du RSFS, Dre Anne Leis, également directrice du Département de Santé communautaire et d'Épidémiologie, indique que « 60% des francophones de la Saskatchewan sont des ainés fransaskois de 60 ans et plus qui préfèrent l'usage du français pour leurs services de santé, en raison de leur âge et conditions ».

Elle précise également « qu'à cause de la barrière de la langue, un quart des nouveaux arrivants francophones n'ont pas ou ne vont pas voir le médecin de famille, et se livrent à l'auto médication systématique ». En outre, souligne-t-elle, « 86% des ainés fransaskois ont un faible niveau de littératie en santé ».

Le Département de santé communautaire de l'Université de la Saskatchewan assurera l'évaluation de ce projet pilote. Les objectifs de cette évaluation portent sur la définition, la viabilité et la pérennité d'un concept d'appui en santé dans un contexte minoritaire au regard de plusieurs déterminants de la santé, notamment ceux liés aux « réseaux de soutien social » et aux « facteurs culturels » y compris la capacité langagière.

Le service d'Accompagnateur santé, offert gratuitement, n'est pas un service d'urgence. Il sera disponible à Saskatoon, Regina et Prince Albert, à partir d'un simple appel téléphonique sur la ligne gratuite suivante : 1-844-437-0373.

Pour plus d'information sur le projet, cliquez ici.


Affiche INTAC